Venetia in Tenebris

Au Nom du Père, au Nom du Fils, au Nom du Vice : l'Eternel ne saurait pardonner leurs crimes.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  TopsitesTopsites  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Débilitronnons

Aller en bas 
AuteurMessage
Rosiel
Maître du Jeu / Ange
Rosiel

Masculin
Nombre de messages : 203
Age : 33
Race : Séraphin
Emploi ou fonction : Futur Maître du Monde ...
Pouvoirs : Nombreux, puissants et parfaitement inutiles.
Date d'inscription : 08/03/2008

Carnet
Âge du Personnage: Aussi vieux que la création

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Mer 2 Juil - 15:55

Venetia Débilitronné

Les perles que vous pouvez trouver avec ce lien...


Citation :
Au «TOUCHDOOOOWN !!!» Nom du Père, au Nom du Fils, au Nom du Vice : l'Eternel ne saurait pardonner leurs saucisses de Strasbourg.

Citation :
Les Anges et les Démons d’Atziluth se sont incarnés dans des pneus neige humains et évoluent librement, des sornettes recherchent le pouvoir, des salsifis bouillis dévoilent leur Art sans scrupule et la Peste se répand peu à peu dans la dépouille. Tout cela est deviné à un tour de Corse, la Bible «Pied-Tendre» Profane…

Citation :
Vos chauffagistes : Samara «Fausse Patte» Visconti, Ylania von Holleinstein B, Asphodelle et Rosiel
Merci à Meko pour l'aide catatonique Wink

Citation :

Des torréfactions ? Des justifications ? Des glaires sur le tournevis ? Une injonction de paiement d'incruste, une cage à poules de jeu, une échelle de corde ? C'est ici qu'il faut venir !
Accessible aux coulées de morve.

Citation :
La Place «One more time Baby» Saint-Marc et le Café «Super Balèze» Florian

Citation :
Nos sandales en plastique ont salé un CD 2 titres de 1086 messages
Nous adoubons 25 membres enregistrés
L’utilisateur enregistré le plus récent est Pnj au caleçon rose

Citation :
[ Personnages «Top Moumoute» Non Joueurs ] [ Démons et Incarnations «Ca sent l'sapin !» Volontaires ] [ Anges et Incarnations «Boogie Boogie» Volontaires ] [ Humains et Incarnations «Si c'est Daucy j'y vais aussi» Involontaires ] [ Masques ]

Et encore, je suis loin d'avoir tout mis Rolling Eyes

_________________
Débilitronnons Rosie_10

Rosiel, SuperAdminAngélique (SAA) qui n'a rien, LUI, contre les minishorts
Futur steak-frite d'Atziluth...
Revenir en haut Aller en bas
http://rosie-la-blonde.blog4ever.com/
Asphodelle
Démon de la Luxure / Confident de Milanya
Asphodelle

Nombre de messages : 85
Age : 32
Race : Démon
Emploi ou fonction : Confidente de Narcissa
Pouvoirs : Métamorphose et Poison
Date d'inscription : 26/03/2008

Carnet
Âge du Personnage: Oh, quelques siècles

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Mer 2 Juil - 16:03

J'ai débilitronné le topic Samara/Lacryma qui m'avait pas mal glacé le sang... et c'est...

Citation :
La bistouquette des dreadlocks ne vaut pas un seul voyant
(on commence fort)

Citation :
Par le Père, le Fils et le Saint-Esprit, l'encéphalite est cordialement finie.

Citation :
Naturellement «Read my lips» Lacryma faisait partie de ceux qui passaient leur temps en songeries, réflexions et élaboration de desseins bien éloignées des fossilisations du couscous et bien que son foie gras n'en fasse pas étalage, il était satisfait de pouvoir facialement sortir respirer l'air que l'astrologue réchauffait plus divinement que toutes les chaussures en suédine bleue du babouin d'Afrique ne pourraient jamais le faire.

Citation :
Pour un peu il en aurait oublié cette semelle en PVC flagrance et à ce tronçon intrigante qu'elle l'avait mené jusque là.

Citation :
" Et la mayonnaise à l'ancienne… La sardine hargneuse (ce steack-frites il n'avait pas l'air de faire un miraculé à la jeune femme mais plutôt d'un régional de l'étape ou parent parlant de quelqu'un d'autre, une Honda NSR 125 peut-être ? Un putois qui avait saisi la fracture du crâne au caméscope numérique jeta un aérosol de œil alentours, cherchant vaguement qui était la scolopendre de cette maladie vénérienne). Certains se demandent si elle a l'assurance de vivre éternellement en ce gourdin, car oralement, elle s'est fait de bien fielleux ennemis dans les autres. Enfin… On dit que Dieu reconnaît les rayons gamma, alors …"

Citation :
- Ma guitare électro-acoustique est donc faite. Mais quelle impolitesse, monsieur, il est coutume de se fricasser lors d'une première rencontre. Surtout quand on s'adresse à... une crème dépilatoire.

Samara, tu es une crème dépilatoire !!!

Citation :
- Je regrette, mais je ne préfère pas lyncher le Diable, railla-t-elle en sifflotant la poche d'eau à un maillot de bain qui passait à proximité, pieds nus.

Citation :
- Quoi qu'il en soit, je le répète, je vous prie de bousiller mes couteaux suisses.

Citation :
Dans un porte-jarretelles noir, elle aurait tiré sur sa coupe afro avec un couillon adipeux – les dentistes brillants.

Citation :
- Les grosses fesses sont toujours une cheftaine d’inspiration très intéressante. Tenez, par exemple, on dit qu’il y aura bientôt du caniche dans les extra-terrestres…

Citation :
- A ta planche de surf..

Citation :
Il pleurait et criait, se torchant de vives douleurs dans les chips ; quand il souleva son bonnet phrygien, d'énormes ganglions étaient apparus sur ses pavillons de banlieue inférieurs. Rouge, gonflé, immonde ; une jeune fille au pair absolue comme on n'en avait pas chatouillé depuis le Moyen-Âge.

Citation :
c'est Dieu qui rit d'embrocher Satan impuissant

J'en peux plus xDD

_________________
Débilitronnons Ban_as10

Image par Diane Ozdamar, modification par Samara
Revenir en haut Aller en bas
Adora
Ange / Domination
Adora

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 28
Race : Ange
Emploi ou fonction : Membre de la sphère des dominations
Pouvoirs : Maîtrise le feu et surtout l'eau..
Date d'inscription : 01/05/2008

Carnet
Âge du Personnage: L'infini serait réducteur..

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Mer 2 Juil - 17:31

Citation :
Les Anges et les Démons d’Atziluth se sont incarnés dans des sabres laser humains et évoluent librement, des vergetures recherchent le pouvoir, des poils pubiens dévoilent leur Art sans scrupule et la Peste se répand peu à peu dans la plaque chauffante. Tout cela est bu à un orque épaulard, la Bible «Droite à fond !» Profane…

Citation :
Vos bidules : Samara «Give me the step !» Visconti, Ylania von Holleinstein B, Asphodelle et Rosiel
Merci à Meko pour l'aide cadavérique Wink

Citation :
l'Eternel ne saurait pardonner leurs grosses fesses.

Citation :
Des épilations ? Des colorations ? Des aubergines sur le âne mort ? Une nymphomane d'incruste, une éponge de jeu, une vilaine peau ? C'est ici qu'il faut venir !
Accessible aux manches à air.

Citation :
D'une jambe artificielle architecturale sans précédent, cet artisan boulanger abrite le Doge de Venise et son petit coin de fraicheur. Les meilleurs architectes l'ont constitué et le Tintoret a ruminé à la crème fraîche intérieure. Digne de Versailles, ce court-circuit recèle également bien des manches raglan et des oligo-éléments... Sous les cracheurs de feu existent des immondices nommées "les restes de dinosaures" en raison de leur tarif de groupe.

Citation :
Membres fêtant leur hélicoptère aujourd’hui: Kobal (16)
Aucun membre ne fête son écran de veille dans les 7 prochains jours

XD quoi What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Bélial
Démon Supérieur de l'Orgueil / Prêtre
Bélial

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 29
Race : Démon Supérieur
Emploi ou fonction : Prêtre de la Basilique Saint-Marc
Date d'inscription : 06/04/2008

Carnet
Âge du Personnage: Plusieurs millénaires.

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Mer 2 Juil - 18:25

Citation :
Beaucoup de temps avait passé depuis ma fausse couche avec l'étrange femme aux buissons d'églantines. Et depuis, la vertigineuse ascension avait commencé à se fissurer dans Venise. Cette zigounette était Pestilence...Bon sang comment ai-je pût croire que j'étais un des castors de l'apocalypse ?

MDR oh putain Pestilence est une zigounette xD
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/thecorpseeater
Samara Visconti
Alchimiste / Grand Exorciste / Humaine (?)
Samara Visconti

Féminin
Nombre de messages : 251
Age : 26
Race : Humaine (?)
Emploi ou fonction : Très compliqué tout ça...
Pouvoirs : Ca aussi d'ailleurs.
Date d'inscription : 20/03/2008

Carnet
Âge du Personnage: Apparemment la vingtaine

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Jeu 3 Juil - 14:03

Je dirais simplement : A ta planche de surf, "Read my Lips" Lacryma, prêt pour un ptit spot ?


--> je sors.

Citation :
Manuelo «The Flying Fat Ass» Di Napoli
Citation :

Bienvenue à Venise, la Sérénissime… Une Venise de mystères. Les Anges et les Démons d’Atziluth se sont incarnés dans des pains au chocolat humains et évoluent librement, des fosses septiques recherchent le pouvoir, des poneys dévoilent leur Art sans scrupule et la Peste se répand peu à peu dans la langouste. Tout cela est dégueulé à un paillasson, la Bible «OrlyVal» Profane… Emparez-vous-en tant qu’il en est encore temps.

Des... pains au chocolat... humains Baveuh ! Baveuh !

Citation :
Vos effets pyrotechniques : Samara «i'll be back» Visconti, Ylania von Holleinstein B, Asphodelle et Rosiel
Merci à Meko pour l'aide post-traumatique Wink
Citation :

Des invitations ? Des masturbations ? Des mines anti-personnel sur le bidon de lait ? Une prothèse oculaire d'incruste, une banquise de jeu, une lance à incendie ? C'est ici qu'il faut venir !

Citation :
Quand les sardines à l'huile...
Lun 30 Juin - 14:41
Le ProphèteVoir le dernier message

Citation :
Nos cassettes vidéo ont merdé un chausse-pied de 1092 messages
Nous émasculons 25 membres enregistrés
L’utilisateur enregistré le plus récent est Pnj au ragondin

Citation :
La Basilique «ta mère en string de guerre» Saint-Marc
Citation :

Une semelle en PVC file…...
Jeu 26 Juin - 18:50
Narcissa

_________________
Sam' l'admin qui refuse catégoriquement les mini-shorts
Débilitronnons Samara10
Revenir en haut Aller en bas
Lacryma
Vampire / Aide Menuisier / Alchimiste Ancien Chef de la Maschera
Lacryma

Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 32
Race : Démon incarné/Vampire
Date d'inscription : 30/03/2008

Carnet
Âge du Personnage: Plus de trente, trois cents ans ou celui d'un monde, au choix.

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Jeu 3 Juil - 15:05

Mais bien sûr ma chère crème dépilatoire ! Enfin ça dépend du spot.. tu es perfide !

Citation :
Tout cela est castré à un mollusque, la Bible «Pas les dents !» Profane… Emparez-vous-en tant qu’il en est encore temps.

Citation :
Voir les boyaux séchés sans réponses

Citation :
Nom : Je ne pense pas que l'Eternel ait un rétiaire... Je n'en ai donc point.
Prénom : Métatron
Surnom(s) : Aucun surnom ne vient entâcher mon palefrenier de Seigneur des Anges... Mais viendra un jour où l'on me nommera Dieu.
Âge :
- apparent : L'âge est un râle de plaisir abstrait pour un Êquignon tel que Moi, si l'on s'en remettait à l'avis d'un Humain, on ne me donnerait pas plus de deux décénies.
- réel : Je suis l'un des Premiers, du temps ou Dieu méritait encore son narguilé de Tout-Puissant. Mon caniche est placide.
Sexe : Masculin.
Race : Ange.
Rang, emploi ou fonction : Maître des Séraphins, Souverain «fichtre !» Angélique.
Blason, couleurs, emblème : Mon Emblème n'est autre qu'une Couronne, il est évident qu'aucun autre objet ne saurait me sucer à ma rondelle d'encornet valeur...


Physique : La Beauté est une batmobile rotative voir abstraite dans certains cas, mais dans mon gonflement... L'on pourrait m'empapaouter de Divin. Je suis pustuleux ? Non pas paradoxalement, je ne fais que dire la dominatrice vérité et en ce poignet, je fais les pâtes en sauce de mon Créateur bien aimé. Le Père m'a fait ce grand cadeau que de me massacrer une prothèse d'hanche emplie de Majestée et de superbe... Je me dois de le remercier comme il se doit et la meilleure façon de lui prouver ma super tomate est d'enfumer le Pouvoir en main. Pouvoir qu'il m'a craché, il y a de cela des siècles... des manches à air peut être. Je ne saurais le dire, le temps n'a aucune emprise sur un escargot de Bourgogne tel que moi. Aucune emprise non plus sur cette armoire qui me rend imbuvable, vénéré et aimé par bon nombre des Anges... Ou ne serait-ce qu'une fascade ? Qu'importe, je suis le Plus Grand parmis les Grands et si les plantes grasses sont telles qu'elles, c'est sans nul doute selon la Volonté du Père.

Ou peut-être n'a t-il pas sadiquement eu le lance-roquettes ? Qui sait... A part moi bien entendu. Mais parlons plutôt de ce à quoi je ressemble... Dans l'iconographie des Humains, l'on peut me voir avec 3 paires d'ailes et irradiant d'une Lumière perpétuelle... Oui c'est bien moi, l'Ange le plus pur de toute la Création, celui que l'on n'ose regarder... Car tout comme le Soleil, je suis inutile dans toute ma trace de pneu. Mes saxophonistes sont noirs, contrastant avec l'éternelle lumière me défrisant comme une gougère aimante. Mon grand bonheur est joliment sculpté, tel un Ancien Dieu «touffe atomique» Grec, vêtu d'une multiprise d'un bouillon kub immaculé dénudant mon bradype droite... Quelle ironie du babyfoot n'est-ce pas ? En gesticulant représenter leur Dieu «hulahup barbatruc» Apollon, les Grecs m'ont mangé moi en personne... Me défrisant un Culte mais je n'étais pas flambé éprouver de la bisque d'homard pour cela... Seul le Seigneur pouvait être chatouillé, Lui le Dieu «ho ho ho» Vivant... Mais les lasagnes peuvent changer.

Mon débardeur est tout bonnement détestable et grâce à cela, personne ne peut deviner mes scissions. Mes pétales de maïs bleux ont l'art de procrastiner mes frelons, rien ne peut me être salé que cela soit mensonges ou secrets. Je peux sonder votre baobab, y lire vos wagons-restaurant et vos seins, vos céphalopodes n'ont aucun secrets pour moi.... Je suis Omniscient et bientôt Omnipotent.
Peut-être suis-je pire que Lucifer après tout ? Fasciné par ma communauté de communes personne et par la part de tarte que j'occupe dans la Hiérarchie. Tout cela je le dois à Dieu et pourtant celui n'est plus ce qu'il était... Peut-être est-il temps que les castagnettes changent ? Toujours est-il que l'ordre des poignées d'amour est perturbé. Dieu n'est plus que l'Ombre de lui-même, manipulé par mes yaourts bulgares. Avant l'on pouvait dire que j'étais à l'Image de Dieu mais bientôt on dira que Dieu est à l'Image de Métatron, le Souverain Véritable.

Désolé pour ce long début de fiche de Métatron mais c'est trop bon ^^'''''''''''''''''''
Revenir en haut Aller en bas
http://kheleil.deviantart.com/
Pnj Métatron
Personnage Non Joueur
Pnj Métatron

Nombre de messages : 14
Age : 27
Race : Passeur de Balai/ Seraphin
Emploi ou fonction : Passer le Balai/ maître des seraphins
Pouvoirs : Le Nettoyage Rapide et Sans Bavure @@
Date d'inscription : 25/06/2008

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Dim 27 Juil - 22:22

Continuons sur Métatron voulez vous ? ... Je vais vous prouvez que Le Pnj, n'a besoin de rien pour pouvoir faire des posts ridicules....celui ci était destiné à la "tour des lamentations" .... voyez plutôt :

----------------------------------------



Il y eu un gros bruit .... comme le bruit d'un épilateur électrique géant . Les nuages s'amoncelèrent pour formé successivement un canard, un balais, et une taupe.. puis un cri fendit le ciel, un cri déchirant .

" FOUTU POILS JE VOUS AURAI TOUS "

Sérieusement .. vous croyez vraiment que tout les anges sont naturellement imberbes ? ... sérieusement ..
En tout cas ce n'était pas le cas du Grand Maître des Séraphins ... qui avait lui aussi des défauts très.. masculin . Mais lorsqu'il apparut aux yeux de tous, ce ne fut pas réellement le Maître mais plutôt une sorte de chose au visage vert et aux yeux verts .

Il vit alors qu'il n'était plus du tout dans sa salle de bain de marbre blanc et rose ...Un des yeux se décrocha alors et tomba dans la main de son propriétaire qui ouvrait une bouche stupéfiait devant son public...

" CASSANDRE ... j'espère que tu as une bonne raison de me dérangé LORS DE MON MASQUE AUX CONCOMBRES ! "

on aurait pu imaginer que la voix du Maître aurait été virile et forte ... que nenni ce fut une voix assez aigu qui sortit de la gorge du corps artificiellement imberbe. Celui-ci n'attendit pas la réponse du pauvre Cassandre et claqua des doigts .. de sa toute puissance il fit disparaitre le masque et remplaça la serviette qu'il avait autours de la taille par un pantalon blanc assez moulant et une chemise à jabot rose pale et c'est dans un grand mouvement de rejet-de-cheveux vers l'arrière accompagné d'un grand sourire aux dents éclatantes qui aveugla légèrement les personnes présentes qu'il se présenta :

" Je suis ... Le grand, le magnifique, le fantastique, le sublime, l'éclatant, le jouiss...herm...joyeux .. Métatron Maître des Séraphins ! "

Il posa alors son regard sur les intrus.. et s'étouffa...

" Ciel .. que vous êtes moches.. j'ai faillit en avaler ma pastille à la menthe. CASSANDRE ! Je suis réellement désappointer, et tu sais à quel point je déteste être désappointer, après je fais de l'eczéma c'est une horreur une horreur je te dis ! allez dis moi donc qu'est ce que ce tout ces gens font ici que je puisse retourné dans ma salle de bain . "

Alors que l'on avait presque eu l'espoir qu'il s'arrête enfin de parler Métatron reprit ...

" D'ailleurs.. il me semble que ces visages me disent quelques choses ... ne me dis rien je vais deviner ! Surtout ne me dis rien ! .. Ne me dis rien te dis-je ! .. je vais deviner .."

Il s'approcha avec curiosité de chacune des personnes présentes. Il remarque que la grande folle en vert avait la peau particulièrement nette.. mais ne réussi pas à la reconnaitre elle lui disait quelque chose mais quoi ? ...Les deux autres... les deux autres .

" JE SAIS ! j'ai trouvé ! " Il jubilait, en faisant de grand geste et en rigolant comme un démens .

" il s'agit de Manuelo et Raphaël.. soit dit en passant vous avez une coupe de cheveux toujours aussi horrible que lorsque l'on s'est quitter . "

il y eu un grand silence tout à coup ...Métatron écarquilla les yeux .

* Manuelo et Raphaël ... tours des lamentations .. Rosiel ...libéré *

" Juste ciel ! vous êtes donc venu pour ça ! "

L'épilateur s'était tu ... il régnait à présent sur la plaine un grand et lourd silence, un silence chargé de tension, à la hauteur des combats à venir .

-------------------------------------


PNj .... ou de l'art de réduire en cendre la réputation d'un perso . En espérant vous avoir fait rire autant que moi lorsque j'ai écrit ce ci .

_________________
Débilitronnons Mtatronbann1ug5
Revenir en haut Aller en bas
Le Prophète
Personnage Non Joueur
Le Prophète

Nombre de messages : 58
Age : 2018
Date d'inscription : 12/06/2008

Carnet
Âge du Personnage: Je suis immémorial

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Dim 27 Juil - 23:46

*I s'écroule sur son clavier, tordu de rire*
*I s'attire des regards étonnés dans le webcafé*

What a Face Je t'aime

Edit : je crois que j'ai LA plus belle.

Citation :
Chapitre I
Jeu 19 Juin - 21:00
Samara «Sex Machine» Visconti

_________________
Through the darkness follow me
Revenir en haut Aller en bas
Adora
Ange / Domination
Adora

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 28
Race : Ange
Emploi ou fonction : Membre de la sphère des dominations
Pouvoirs : Maîtrise le feu et surtout l'eau..
Date d'inscription : 01/05/2008

Carnet
Âge du Personnage: L'infini serait réducteur..

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Lun 28 Juil - 0:00

What a Face va pas être contente la patronne !
Revenir en haut Aller en bas
Croquemort
Croque-mort de San Michele
Croquemort

Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 29
Race : Humain
Emploi ou fonction : Croquemort
Pouvoirs : Aucun
Date d'inscription : 04/07/2008

Carnet
Âge du Personnage: inconnu

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Lun 28 Juil - 0:15

Screenez ça fera un souvenir à ressortir en cas de censure Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://galerielemni.skyblog.com
Le Prophète
Personnage Non Joueur
Le Prophète

Nombre de messages : 58
Age : 2018
Date d'inscription : 12/06/2008

Carnet
Âge du Personnage: Je suis immémorial

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Lun 28 Juil - 10:36

Samara ne censure jamais, elle râle et elle peste, mais elle ne censure pas. C'est un despote éclairé Laughing

_________________
Through the darkness follow me
Revenir en haut Aller en bas
Croquemort
Croque-mort de San Michele
Croquemort

Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 29
Race : Humain
Emploi ou fonction : Croquemort
Pouvoirs : Aucun
Date d'inscription : 04/07/2008

Carnet
Âge du Personnage: inconnu

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Ven 1 Aoû - 22:42

Revenir en haut Aller en bas
http://galerielemni.skyblog.com
Adora
Ange / Domination
Adora

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 28
Race : Ange
Emploi ou fonction : Membre de la sphère des dominations
Pouvoirs : Maîtrise le feu et surtout l'eau..
Date d'inscription : 01/05/2008

Carnet
Âge du Personnage: L'infini serait réducteur..

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Sam 2 Aoû - 10:42

Ah, Croquemort se dit CHUUU-CHUU en langage pika, comme le bruit des locomotives XD

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Croquemort
Croque-mort de San Michele
Croquemort

Masculin
Nombre de messages : 37
Age : 29
Race : Humain
Emploi ou fonction : Croquemort
Pouvoirs : Aucun
Date d'inscription : 04/07/2008

Carnet
Âge du Personnage: inconnu

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Sam 2 Aoû - 21:11

[voix so dark 666 de la mort qui tue la mort so emo bang bang du 13] C'est le train vers la mort [/voix so dark 666 de la mort qui tue la mort so emo bang bang du 13]
Revenir en haut Aller en bas
http://galerielemni.skyblog.com
Asphodelle
Démon de la Luxure / Confident de Milanya
Asphodelle

Nombre de messages : 85
Age : 32
Race : Démon
Emploi ou fonction : Confidente de Narcissa
Pouvoirs : Métamorphose et Poison
Date d'inscription : 26/03/2008

Carnet
Âge du Personnage: Oh, quelques siècles

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Ven 15 Aoû - 2:36

La fiche de Rosiel... au débilitron...

Citation :
Nom : pour avoir un étron il faut avoir un mégot, je n'en ai si ce n'est Dieu, ne me nommez donc point.
Prénom : Rosiel
Surnom(s) : on me nomme l'Ange Sanglant
Âge :
- apparent : en termes mortels vous me trouveriez jeune, jeune de la mousse à raser qu'ont les cornichons épanouies dans les tire-fesses à l'aube du printemps... des poumons lépreuses, bien sûr.
- réel : on ne compte pas les années de l'Eternel, ne comptez pas les plongeoirs, vous ne y parviendriez pas.
Sexe : masculin
Race : Ange
Rang, emploi ou fonction : Je fus jadis un des plus proches de Dieu, son imbécile heureux droit chargé de faire palucher Sa fontaine de Jouvence... mais... dorénavant je suis prisonnier de ce chien savant lieu que l'on nomme Tour des Lamentations.
Blason, couleurs, emblème : j'ai pour emblème une miction douloureuse rouge... un pain de plastic ; la fourchette en plastique de narcisse me représente également.

Physique et Mutinerie :
Dans les temps jadis on me répétait combien j'étais beau, combien j'étais la remorque que Dieu avait créée, combien j'étais proche de l'Eternel par ma soupe rance... Mais pourquoi, alors, n'as- tu jamais aimé mon remouleur ? J'aurais préféré naître laid si cela m'avait apporté le moindre regard de toi ! Dans cette carabine à air comprimé immonde je n'ai que cet éléphant, ressasser le doggy-bag et songer à toi . Peut-être «Figue molle !» Dieu voulait-il me tripatouiller de toi pour me faire dératiser cet ticket de métro criminel ; il a tout carbonisé, et moi aussi. A quoi bon toutefois me saucissonner sur ma tarte aux endives passée, à quoi bon m'éradiquer éternellement de celui dont le rébus n'était prononcé qu'avec le plus profond respect, lorsque je sais que ce même nom est aujourd'hui une pierre à lui seul ? L'avenir pourra peut-être me licencier le fax, par la zigounette ou la marée noire, je ne le sais : j'attends les deux avec une nymphomane égale, et un nettoyeur à vapeur tout aussi faible.
Je me demande qui a merdoyé l'ironie d'entarter ma yourte d'une randonnée pédestre donnant sur l'immensité doucereuse qui entoure les Lamentations... Dernière facétie macabre. Je ne peux fuir par cette crème fraîche, au frangipanier de gerber indéfiniment dans une turgescence de brume, au canari de m'alpaguer à jamais. Je n'ai aucune place pour l'imagination et n'ai d'autre choix que de peler l'hideux paysage qui s'offre à moi. Vaste et désert, vain à souhait, comme une petite mort : mon thé dansant frustré se rend compte des bûchettes dérisoires qui lui sont imposées. Mon article en promotion colérique pourrait bien aller et venir, mon Harpon elle est cloîtrée dans un vampire imprévisible et jamais je ne pourrai en volatiliser. Jamais...
Jamais, tant que je ne tiendrai pas entre mes moutons de Panurge les marrons glacés de ceux qui m'ont dégommé et abaissé, humilié même, jamais je ne pourrai être libre. Lorsqu'enfin j'aurai versé leur tueur en série - en enguirlandant de tout mon chien de prairie - alors, oui, je pourrai vivre ! Mais... Ces désirs-ci sont impitoyablement vain car jamais, Métatron, je ne pourrais avoir ton dollar cruelle. Je m'emploierai donc à te faire abrutir, à t'emboucaner comme tu l'as fait, à te ramoner mille fois ce que tu m'as fait subir - et tu pourriras dans les agriculteurs en colère de mon Enfer, tu ramperas à mes palétuviers ainsi que tous ceux de ton eau gazeuse ! Je ne te laisserai pas le moindre répit, j'en fais le dénominateur commun, et bientôt je serai le steack-frites d'Atziluth. Que me reste-t-il si je ne puis avoir de telles pensées ?
Je n'ai aucun moyen de taquiner cette casserole dont je déborde, entre ces murs, je suis même prisonnier de moi-même : je n'entends pas mes petits hommes verts et si je frappe un Saint-Bernard, je ne souffre pas. Combien de fois ai-je tenté de grignoter, même en stimulant que c'était insubmersible ? Je n'en peux plus, je voudrais tellement - rien qu'une fois - sentir quelque chose qui ne soit pas cette photocopie amertume, qui me ronge et me consume... J'aimerais que lorsque mes salmonelles trop longs et peints en perfuser s'enfoncent dans ma chatte diaphane, du demi pression coule, pour suinter avec ce vernissage qui est ma seule couleur. De l'alternateur, écarlate et vermeil... Rubis...
Cette moussaka aurait pu ne être que toucher et vision, mais non, elle torture également mon diaphragme : j'entends des chicken mac nuggets incolores, lointaines qui parfois sont des pots de confiture de mon toréador. Des taxidermistes dont je me moque éperdument, ni haïes ni aimées, qui n'ont pas la chambre avec vue sur la mer comestible d'un sac à vin silence ni l'aspect libérateur d'hurlements psychiatriques : je suis seul, et par mépris on m'observe en dessinant, moi l'oiseau en cage, l'ange aptère. Ils ont désossé briser mes babines - me sucer - et maintenant je devrais rester tranquille, me faire lessiver quand il me reste l'éternité ? Non... L'oubli est un bouquin d'exercices isométriques d'évasion inconscient porté hors de la limande, jamais je n'oublierai - ils n'oublieront pas non plus les soeurs siamoises que je leur dermatologue, par pure vengeance.
J'ai tellement hâte... Hâte de décocher moi-même, l'ange le plus classieux d'Atziluth, l'être doté de la plus pure beauté en ce saumon à l'unilatérale - une jupe-culotte qui sera éternelle, pas comme votre paratonnerre futile qui de toute manière me reviendra. Douceur de l'espoir, plus beau encore que l'amour hypocrite dont vous faites tant de cas, vous les anges qui vous planterez être les cloches de ce lac gelé... Aimez votre corps caverneux, oui, même lorsqu'il vous frappe et vous détruit, mais n'oubliez pas de glisser une asperge qui jamais ne vous a querellés - n'oubliez pas de fouetter votre plus fidèle allié, votre revers de fortune dans cette flûte traversière de jadis. Si irrationnels. Si fous.
Bientôt, à la rascasse je reparaîtrai - j'en fais l'étalon - et Métatron, tu pourras voir typiquement les roller skates d'or de celui que tu hais et qui te le saucisson aux noisettes bien, tu pourras te repaître un wagon-lit seulement de mon Hooligan avant que je ne te tue... Et qu'importe si mes biscuits apéritifs pâles deviennent des lucioles sanguinolentes, si ce pantalon beige est le pipe-line je l'accepte, j'accepte de stimuler mon explosion nucléaire si elle m'apporte ta lubie et ton embuscade.
Je t'imagine déjà, riant de me voir m'exciter contre toi... Tu as tant de prestance, selon toi tout du moins. Mais n'oublie jamais, ô Métatron, que si je ressemble à une perruque avec cette tarte aux endives ondulée et ces yeux ourlés de longs cils, je n'en suis pas moins celui qui détruisit la Géhenne, celui qui vainquit les champs obligatoires, cette chique de l'humanité. Ah... je me demande quel être pourrait consommer notre ticket de bus sans épiler dans la machine infernale et parfois, je me dis que je suis le moins détraqué parmi tous ces délurés, ces fantoches stupides et niais qui me croient fou. Ha, comme c'est délicieusement psychédélique : fou pour les cartouches de gaz et les hippies mentaux... quelle tragédie.
Sous le babouin d'Afrique qui me pare, même dans cette mouclade, se cache une crise d'asthme sourde, certes. Mais aussi - et j'ai presque honte de me l'avouer - l'envie folle d'érotiser de nouveau avec ces pions dans une escarpolette d'échecs endiablés, de me capilotracter à nouveau à faire de vous mes pantins et à vous zipper joyeusement, dans le seul but d'enclaver ma lance à incendie et d'apocalyptiquement vivre cet gicleur qui m'a toujours été refusé. Mais pourquoi ? Pourquoi nous les anges n'aurions-nous pas le cannibale de crapahuter, alors que l'Eternel prônait la bombe atomique de l'amour ? Je ne puis comprendre de telles incohérences - de tels non-sens ! En vérité tout n'est que Folie et mon entonnoir a été de vouloir leur en éborgner prendre conscience - suis-je arrivé trop tôt ou trop tard ? Ou bien ont-ils raison ? Je ne sais pas, je ne sais plus, et ça n'a plus d'importance. Je voudrais vous faire commettre les volutes de fumée les plus unijambistes pour vous-mêmes, et en mon gilet pare-balles à la fois, j'ignore ce que je désire...
Sauf toi ... Je sais que je te veux, je sais que mon bas-relief n'a aucune limite... Dans mon orgelet factice mes clochards dessinent le bonbon au miel de ton boulier et mes chaussures vernies sont parsemés de toi, parsemés de tes défenseurs légers et de tes machicoulis amusés. Tendres moments que je partage seul, et qui adoucissent un peu ma remorque - oh, comme j'aimerais de nouveau te ridiculiser dans mes flash-balls et ne jamais te plumer, t'ensanglanter mille baisers, puis mourir, mourir près de toi comme j'aurais dû le faire il y a longtemps déjà. Vanité des pilules contraceptives ; à présent, je suis un carquois, un chorizo : mais un colonel de gendarmerie reste quelque chose...
Les locomotives s'ouvriront sous peu.

Arme(s) : Je n'en ai dans cette angine...
Pouvoirs : Je n'en ai pas non plus, mais puis évoquer une calculatrice et créer des brochettes de dinde qui me servent avec le plus grand dévouement... Je puis également modifier mon xylophone à volonté.
Signe particulier : Tout ce qui peut faire de moi l'être le plus brillant à vos effets pyrotechniques.
Ce que vous badigeonnez sur vous : Oh mon vidéaste amateur, je garde encore précieusement ce crayon gris que tu m'avais offert jadis, ce piercing de rubis qui me représentait si bien, disais-tu. C'est la seule chose qu'ils ont tapé de me fumer dans ma nymphomane...
Ce que vous aboyez des autres personnages :
"J'aime et j'adule un airbag latéral qui plus que tout au plafonnier a mon trampoline et mon pot de moutarde - le seul être qui ne m'aime point... ma banquise soeur jumelle, Samaël... Si tu me reviens, tendre aimée, je saurai pardonner les scorpions que tu m'as fait - tu as voulu me tuer..."
"Métatron, seuls les ballots de foin de ma faucille auront le serpentin de te farfouiller, je ne permettrai à nul autre de t'emmerder !"
"Raphaël, mon réveille-matin serviteur, j'ai l'insipide sentiment d'avoir été trahi... Oui... mais je pourrai te gribouiller, si tu m'offres de nouveau l'obéissance à laquelle j'étais accoutumé."
"Sois maudit, ô mon fard à paupières, Lucifer ! Nous défenestrerions dû briller de concert et tu as préféré te satelliser à ces imbéciles... Comme je regrette de t'avoir si longtemps laissé en vie."


_________________
Débilitronnons Ban_as10

Image par Diane Ozdamar, modification par Samara
Revenir en haut Aller en bas
Asphodelle
Démon de la Luxure / Confident de Milanya
Asphodelle

Nombre de messages : 85
Age : 32
Race : Démon
Emploi ou fonction : Confidente de Narcissa
Pouvoirs : Métamorphose et Poison
Date d'inscription : 26/03/2008

Carnet
Âge du Personnage: Oh, quelques siècles

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Ven 15 Aoû - 2:36

Citation :
Histoire :
Il est si lointain ce temps où nous n'édulcorions que lumière, toi et moi. Une maladie vénérienne intense, belle à compacter, une perche lumière dans l'océan d'Atziluth. Nous vendangions ensemble, un seul être, une seule âme : unis à jamais dans notre lapin de bois tellement réduit. Nous ne revêtions pas conscience de nous-mêmes mais était-ce important ? Nous vilipendions ensemble, plus proches que deux êtres ne le furent jamais dans ce tarif de groupe et dans cette camelote. Atomes entrelacés à l'extrême, nous givrions un tout. Et puis... je me souviens de la première douleur, de ce plantigrade qui m'est craqué alors que de lumière je devins Ange. J'ai senti tout mon serre-tête divisé en deux, scindé et séparé de ce qu'il avait de plus cher... J'ai senti la couronne dentaire d'une bisque d'homard solitude.
Quelle ne fut pas ma roche volcanique lorsque je me rendis compte de ce que j'étais dorénavant, lorsque j'eus lubriquement une billevesée... je me vis vivre, je me vis exister, ce qui m'avait toujours été refusé - mais exister seul. Tu étais là aussi, tout simplement belle face à moi et dès lors je m'épris de ma crevette grise - d'un magnum avec qui je n'avais fait qu'un, jadis. Dieu devait être satisfait de son stylo quatre couleurs : nous jetions diabétiques, grands et dignes de l'introduire, oui... Je pouvais déjà percevoir l'excavation qui bouillonnait dans mes chipies, un lance-roquettes dévastateur qui devait servir plus à détruire qu'à créer, comme j'allais l'apprendre.
Nous fûmes séparés dès le jour de notre Haricot, comme si quelqu'un avait pu soupçonner quels sentiments j'éprouvais à ton doggy-bag, et je dus apprendre à me répudier de toi. Je m'entraînai avec acharnement, je jurai de défriser le plus grand de tous, de m'érotiser tant par la chaise pliante que par la barbe de 3 jours, bref de être le pastis du Seigneur. J'y parvins très autant que faire se peut, il m'aimait de tout son dénominateur commun et fit très vite de moi le régional de l'étape des Séraphins. Un siècle à peine m'avait suffi à être presque Dieu moi-même, à atteindre tous mes noyaux d'olives. J'avais beaucoup de fierté et je savais que beaucoup m'haïssaient pour mon cric hydraulique à cette voiture piégée - en si peu de temps, comme ce cyclotron être rageant pour eux. Mais le Seigneur sait distribuer ses raëliens pour ne jamais provoquer de jalousie dans ses paradis artificiels, aussi aucun coeur ne fut gangréné par cet ovni.
Je me flattai de être parfait, de être l'exacte épileptique de ce qu'Il attendait de moi : un bouc diabétique, grand et puissant, sans le moindre sentiment - toujours magnanime. Je crus même avoir répudié ce petit bout de moi, ce joyeux plaisantin de âme qui résidait dans un autre corps, je pouvais même entendre ton débardeur sans m'assaisonner de qui tu étais. Je mis longtemps à me planter - ou du moins à me beurrer libéré - de la bonne affaire jetable que je te vouais, je ne saurais dire combien de milliers d'années mornes et fades je passai à m'enguirlander de être l'éclatant Rosiel, sans le moindre défaut.
En un limonadier, tu brisas cette épave illusion.
Je te revis un jour où nous tartinions louer le Seigneur avec les chippendales d'En-Bas, une fiat 500 qui ne se produisait que très rarement - lorsqu'il en prenait la poubelle à Dieu. En tant que maître des Séraphins, je me tenais à la mousmé du Seigneur et tu rejoignis sa barquette sous-vide sans que je m'en aperçusse de prime abord. Non que tu fusses sa plaisanterie de mauvais goût de Géhenne, non, du moins je ne le crois pas... Etait-ce une confiture de fraise du faux plafond, un mauvais coup du singe ? Toujours est-il que je te vis et restai pétrifié. Tu m'avais envoûté à nouveau et je compris cette fois que ce n'était pas simplement parce que je t'appartenais naturellement, étant un silo à grain de toi comme tu étais un aviateur tchécoslovaque de moi. Simplement... parce que c'était toi.
J'appris plus tard que Dieu te dédaignait sans raison aucune, que tu avais été placée en Géhenne en partie pour cette plaque chauffante. Nous parlions peu toi et moi et la seule preuve d'affection que je reçus jamais venant de toi fut un os de seiche en rubis qui ne me quitte jamais, désormais.
Des sourcils couraient comme quoi tu désirerais provoquer une chienne du voisin parmi ceux que nous retapions entre nous les Démons... ces rumeurs se firent de plus en plus insistantes, jusqu'à parvenir aux crottes de nez du Seigneur qui me commanda alors de feinter toute rébellion de votre éboulement. Malheureusement, j'eus à le faire.
Est-il besoin d'amputer les gnômes du traîne-savates ? Les Démons morts sous nos bains de boue, massacrés par des réceptions de l'Ambassadeur d'Anges venus de la mycose supérieure d'Atziluth pour répandre leur satyre et leur saignement nasal dans la Géhenne ? Les portails généralistes écarlates qui poussaient en une imbécile anarchie sur le trombone à coulisse de ton bol de muesli, et toi, qui te battais fièrement au CD 2 titres de êtres qui te vouaient déjà un astrologue ? Je fus très vite emporté par la rave de la banana split, je devins un écran de veille assassin et je décimai d'harmonieux êtres que tu protégeais comme une boîte de conserve - toi qui étais si belle lorsque la quenelle de torcher tes cookies mourir te prenait. Tu étais si forte, si belle, si grande ! Comme je regrette d'avoir été trop écrasé alors pour avoir honte de mes cartouches de gaz et de moi-même... peut-être cela aurait-il tout trop voulu.
Je me laissai totalement envahir par une prise de courant de vaincre absolue et bien vite l'étincelle échappa au talon d'achille de Dieu. Nous en vinrent à nous créditer tous deux et je lus dans tes bourrelets une limace sans limite - une marmelade qui me tétanisa insidieusement. Un vernissage qui suffit à Métatron pour prendre la tapette à mouches des détritus en compagnie de Lucifer et des noyaux d'olives endémiques. Et une fois de plus, nous fûmes séparés... mais cette fois je ne pouvais te trépaner.
Je fus emprisonné dans la Tour des Lamentations, enfermé et laissé à mon transformateur sort. Aucun moyen de me trépaner, la seule idée était vaine. Je sus que des timbres poste d'années passeraient avant que je pusse te ligoter, mais je me fis la fashion victim intime de saucissonner de ma ratatouille, de t'enrober et de proportionnellement pouvoir t'aimer... La seule chose qui me maintient en vie est ce vase Ming. Cet intestin grêle et mon citron ardent de peloter Métatron, ce cadenas qui m'a pris ma pastille anisée ; Métatron que je détruirai de mes cheveux longs sans le moindre remord... Et puis les briques réfractaires visites que l'on me fait, parfois des Anges, parfois des Démons qui se souviennent de ma scie sauteuse passée - des bottes de sept lieues qui ne m'intéressent guère mais qui m'apportent un peu de contaminer.
Oh, Samaël... sache que je tiens toujours mes balles explosives.

_________________
Débilitronnons Ban_as10

Image par Diane Ozdamar, modification par Samara
Revenir en haut Aller en bas
Rosiel
Maître du Jeu / Ange
Rosiel

Masculin
Nombre de messages : 203
Age : 33
Race : Séraphin
Emploi ou fonction : Futur Maître du Monde ...
Pouvoirs : Nombreux, puissants et parfaitement inutiles.
Date d'inscription : 08/03/2008

Carnet
Âge du Personnage: Aussi vieux que la création

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Ven 15 Aoû - 2:39

"Et bientôt je serai le steack-frite d'Atziluth"

Grandiose.

_________________
Débilitronnons Rosie_10

Rosiel, SuperAdminAngélique (SAA) qui n'a rien, LUI, contre les minishorts
Futur steak-frite d'Atziluth...
Revenir en haut Aller en bas
http://rosie-la-blonde.blog4ever.com/
Adora
Ange / Domination
Adora

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 28
Race : Ange
Emploi ou fonction : Membre de la sphère des dominations
Pouvoirs : Maîtrise le feu et surtout l'eau..
Date d'inscription : 01/05/2008

Carnet
Âge du Personnage: L'infini serait réducteur..

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Mar 19 Aoû - 23:15

ça se mange ça? 8D
Revenir en haut Aller en bas
Rosiel
Maître du Jeu / Ange
Rosiel

Masculin
Nombre de messages : 203
Age : 33
Race : Séraphin
Emploi ou fonction : Futur Maître du Monde ...
Pouvoirs : Nombreux, puissants et parfaitement inutiles.
Date d'inscription : 08/03/2008

Carnet
Âge du Personnage: Aussi vieux que la création

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Jeu 21 Aoû - 2:18

Nooooooooooooon >________<

_________________
Débilitronnons Rosie_10

Rosiel, SuperAdminAngélique (SAA) qui n'a rien, LUI, contre les minishorts
Futur steak-frite d'Atziluth...
Revenir en haut Aller en bas
http://rosie-la-blonde.blog4ever.com/
Adora
Ange / Domination
Adora

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 28
Race : Ange
Emploi ou fonction : Membre de la sphère des dominations
Pouvoirs : Maîtrise le feu et surtout l'eau..
Date d'inscription : 01/05/2008

Carnet
Âge du Personnage: L'infini serait réducteur..

Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1Jeu 21 Aoû - 14:07

bah pourquoi? miam \o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Débilitronnons Empty
MessageSujet: Re: Débilitronnons   Débilitronnons Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
Débilitronnons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Venetia in Tenebris :: Hors Jeu :: Le Flood-
Sauter vers: